Structure

L’institut de recherche Icare a été créé en 1991 à l’initiative de l’Ecole d’informatique de Sierre. Constitué plus tard en association, il compte parmi ses partenaires, représentés au comité, l’Etat du Valais, Sierre Région, la commune de Sierre et la HES-SO Valais.

Inventaire et portrait de la recherche en Valais.

Mission

L’institut Icare s’emploie à créer des solutions innovantes dans les systèmes d’information, notamment par le développement de logiciels inédits, propres à une production industrielle. Ses travaux, inscrits dans une vision systémique, visent à susciter la création de PME et à promouvoir dans l’ensemble de la Suisse romande un pôle dynamique de développement de systèmes d’information.

Réalisations et impacts

L’institut Icare a participé à la création, en 1999, de l’unité Vulcain. Celle-ci, hébergée par le parc technologique TechnoArk de Sierre, constitue un des plus grands incubateurs d’entreprises de Suisse romande en termes de technologie de l’information. Sur les trente et une sociétés créées, vingt-deux sont toujours en activité. Elles occupent 64 employés à plein temps, toutes en dehors des activités de recherche. Taux de succès: 71%. Vulcain a rejoint en automne 2004 l’incubateur The Ark.

Icare a également monté SoftCust, un projet de customisation de logiciels pour le marché chinois réalisé en étroite collaboration avec la HES-SO Valais. Il s’agit en particulier de favoriser la traduction en mandarin de programmes et de modes d’emploi et d’adapter les interfaces utiles, comme les claviers. Le problème de transposition des caractères ainsi que l’organisation de la lecture se sont avérés très ardus.

Lancée en 2002, la mise en œuvre de solutions RFID (Radio Frequence Identification) et EPC (Electronic Product Code) constitue le principal chantier de l’institut. La RFID, soit la reconnaissance des objets par radiofréquence, va compléter le code-barres dans la distribution. Elle offrira une véritable traçabilité des produits tout au long de la chaîne de fabrication, de l’élaboration jusqu’au point de vente. Le consommateur en retire un double bénéfice. D’une part, il connaît la nature exacte du produit qu’il achète (origine, composants, parcours, etc.), d’autre part, il accède, via l’internet, à des informations détaillées sur sa mise en valeur. La RFID offre également aux entreprises un outil logistique incomparable et leur permet par exemple de gérer un stock en temps réel ou encore de minimiser la contrefaçon. Sans compter qu’elle ouvre de nouveaux champs de communication dans des secteurs tels que le suivi des patients hospitalisés ou le contrôle des populations animales.

Icare apporte une contribution originale dans le domaine de la RFID en incluant dans sa recherche aussi bien les logiciels que les interfaces physiques de communication. L’institut intervient ainsi comme consultant auprès des fournisseurs de matériels, puces, antennes et lecteurs.

En 2010, suite à ses presque 19 années d’existence, l’Institut de recherche Icare a contribué à l’organisation du congrès international ACM Applied computing du 21 au 26 mars à Sierre et a consolidé son positionnement dans les projets de recherche en informatique et en particulier dans le domaine de l’internet des objets. Dans le cadre de nos projet nationaux et internationaux qui sont validés soit par la Confédération, soit par la commission européenne (EU), nous assumons un rôle de direction et de coordinateur des « workpackage » informatiques.

De plus, depuis début 2007, nous avons été acceptés comme institut de recherche membre du réseau d’étude et de recherche sur le commerce mobile de du consortium GS1. En 2009 et 2010, nous avons contribué à plusieurs publications internationales dans le domaine du eCommerce mobile (Internet of Things)

Recherche

L’institut développe des solutions intégratives des différentes technologies de l’information, l’objectif général étant d’accroître les performances dans le traitement des données et de fournir simultanément à l’utilisateur des solutions d’accès facilité. Actuellement, l’institut travaille surtout au développement de solutions nouvelles dans le domaine de l’internet des objets.

Distinctions

L’institut Icare et ses partenaires se sont vu décerner en 2005, par l’Union européenne, le prix ICT-4-ALL lors du Sommet mondial sur la société de l’information pour son projet Symphony. Les outils logiciels de Symphony permettent de doter des groupes cohérents d’entreprises d’une méthodologie dynamique de gestion des connaissances intégrant des instruments performants d’information et de communication.

En 1996, Icare a reçu le prix Innovation Technology Standort Schweiz, la plus haute distinction décernée par la Confédération pour des produits innovants.